Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

Nîmes qui se regarde...

Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

la gueule de la démocratie !

la gueule de la démocratie !

Il va sans dire que l’Histoire ne sert à rien… Ses exemples le plus souvent malheureux ne donnent pas à nos hommes politiques un temps de silence et de réflexion. Non, ils sont entrés comme des bienheureux dans l’ère de la communication à tout crin. Qui ne parlent pas, qui ne grimacent pas… n’existent pas.  Et on donne du programme, on fait partie du cirque, de la parade qui tourne autour de la piste du même geste que le hamster avec sa roue. Comment pourrait-on arrêter le mouvement, le stabiliser. On joue là son identité, sa fonction d’amuseur public. On pourrait facilement imaginer Madame Brochen en meneuse de revue mais elle ne sait pas descendre le grand escalier et où iraient les plumes ? Qui oseraient poser les plumes ? Dans ce grand bazar qu’est devenue la politique mondiale : il suffit d’assister aux primaires Américaines pour savoir que les cages du zoo sont ouvertes, tous les clapiers les uns après les autres. Mais bon Monsieur, me dira-t-on, c’est cela la démocratie : on cause, on n’arrête pas de causer, de dire n’importe quoi. Qu’importe le contenu ? On se fout du contenu mais on joue son rôle de grandes cocottes, de grandes folles… et qu’importe la scène pourvu que l’on sache attirer les feux des projecteurs. La politique a gagné le droit de participer à un film de Fellini, c’est tout bon… et on y ajoute une belle fanfare et voilà pour le spectacle. On voudrait après cela me faire croire que le carnaval de Rio vaut le déplacement allons, il suffit d’aller pas plus loin que Lille.

Print
Repost