Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

Nîmes qui se regarde...

Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

Ils se disent journalistes comme Bourdin !

Ils se disent journalistes comme Bourdin !

Nos médias et j’y tiens … ne vivent que de la politique, tout tourne autour de la petite phrase de l’un ou de l’opinion de l’autre. On tend les micros et les malheureux se croient obligés de répondre et ils enfilent les mots comme par jeu, parce qu’il faut se montrer, parce qu’ils ont la sensation que disparaître un temps des médias nuirait à leur carrière. Ils en sont réduits à se comporter comme des comiques troupiers. Ils ne savent plus se taire, ce sont des moulins à prière tibétains et fatalement dans le flot des déclarations on pourra toujours trouver la formule qui fera « le buzz » qui alimentera la polémique. On le sait bien, les médias ne vivent que de ces polémiques artificiellement entretenues. C’est du programme pas cher… On veut bien donner de l’information, on veut bien se dire journaliste mais sans risque et sans frais. Tous ces médias n’ont plus aucune indépendance, ils appartiennent à des groupes financiers qui ont intérêt à les entretenir mais un sou et un sou… et chez ces gens-là, on ne pense pas, on compte. La presse quotidienne n’est guère plus brillante, il suffit de comparer certains organes étrangers à nos pauvres sites d’information pour en être convaincu. Tous demandent en chœur du changement, de nouveaux visages politiques, de nouvelles idées mais quelle hypocrisie … A les regarder, à les écouter… Je ne vois rien chez eux de bien nouveau, une pale imitation de ce qu’il se faisait jadis, le talent en moins. Ils sont tous accrochés à leur bureau de cantine, tous à lire les dépêches AFP et on court les trottoirs pour se croire en relation avec le peuple, avec cette fameuse idée du peuple, cette idée fumeuse. Ce sont tous des « reporters de guerre », ils veulent de la viande fraîche, ils en tirent quelques mots et c’est ce qu’ils appellent un reportage. Surtout ne jamais se remettre en cause, c’est eux, ce sont les politiques qui doivent changer… eux finalement ne font pas de politique, ils font du programme. C’est une forme de spectacle. On raconte une histoire vraie ou fausse, l’important n’est pas là. Il faut bien comprendre que ce sont tous des artistes ! A chacun son cinéma...

(soyons un peu sérieux Messieurs ! On veut renouveller la politique ? Alors qu'on ose aller jusqu'au bout et le bout du bout : c'est changer la Vème République !)

 

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :