Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

Nîmes qui se regarde...

Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

Benzema... Oui mais bon !

Benzema... Oui mais bon !

 

Nous nous retrouvons avec cette affaire Benzema, une affaire de chantage nous raconte-t-on. La vidéo des ébats sexuels d’un autre joueur de foot… forcément sexuelle puisque nous avons ici affaire avec des super-héros, des hommes qui transpirent le sexe, des hommes qui rendent folles les femmes. On les comprend : on ne résiste pas à la beauté, à la virilité et à l’intelligence. C’est fou ! Alors donc cette vidéo se retrouve comme par enchantement sur le marché et aux mains de vilains garnements qui voient que ce morceau d’anthologie peut valoir des sous, alors ils s’adressent aux acteurs et demandent une rançon. Quoi de plus naturel dans le domaine sportif… ? Tout se vend et tout s’achète, on entend tous les jours des rumeurs ici ou là… et même dans les instances dirigeantes. Une affaire banale en somme… Que non ! L’accusé s’appelle Benzema et cela change tout. On a décidé que cet homme était un dieu des stades, une star du ballon qui gagne aux alentours de 10 millions d’euros par an, ce n’est pas rien et cela prouve bien que c’est du lourd et de l’épais. On ne donne pas tant d’argent à un pauvre type, à un moins que rien, un raté de la vie. Les chaînes d’information s’affolent et tournent en rond… Que va devenir l’équipe de France à quelques mois de l’euro ? On place un journaliste devant le palais de justice, on en place autour d’une table et on discute. Chacun apporte son opinion en montrant sa bonne foi. Il n’en sait pas plus que le premier quidam mais qu’importe on occupe l’antenne pour trois euros et six cents et parfois, on entend de drôles de réflexions, de celles qui n’osent pas dire leur sexe… Je veux dire notre homme s’appelle Benzema… Il ne chante pas la marseillaise sur les stades. Il n’a pas rompu avec ses amitiés de jeunesse. Il est resté malgré tout « un bougnoule » et c’est gênant quoi ! En France, on a nos habitudes : nous avons nos bons « bougnoules » du genre Zidane et puis et puis on a Benzema… On sait pas trop comment en parler mais finalement il a vraiment la tête de ce qu’il est…

 

 

 

 

 

Benzema... Oui mais bon !
Print
Repost