Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

Nîmes qui se regarde...

Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

Silence, on tue !

Silence, on tue !

Je ne suis pas philosémite et je ne l’ai jamais été. Le mot fait savant mais le philosémitisme est en «  principe une attitude favorable envers les Juifs, en raison de leur religion, de qualités attribuées collectivement aux Juifs, et de leur statut de peuple élu de Dieu, selon les différentes religions issues de la Bible. Toutefois, ce terme et son acception comportent différentes ambiguïtés. Selon Leon Wieseltier, le philosémitisme n’est guère différent de lantisémitisme, car il continue de donner aux Juifs un rôle central dans l’histoire du monde. »  J’aime beaucoup l’expression « en principe » donné par le rédacteur de cet article. Je ne suis donc pas en principe philosémite et je peux même ajouter avec audace n’être pas antisémitisme selon ce principe. Il n’empêche que je peux malgré tout affirmer que je ne comprends absolument pas l’attitude politique du gouvernement de ce pays. On peut malgré tout oser une question : cela finira quand ? Quand Israël se décidera pour la paix ? Ce pays est en guerre depuis soixante ans, n’y aurait-il personne pour affirmer sa lassitude, sa fatigue. Monsieur Nétanyahou est premier ministre depuis des années, je le revois et surtout je l’entends en janvier à Paris. Il appelait les juifs français à venir en Israël pour retrouver enfin la sécurité. En ce temps bien précis, nos médias relayaient le message et combien de représentants de la communauté brandissaient la menace : la sécurité n’est plus assurée en France, on a peur pour nos enfants… On hésite ! On nous donnait aussi des chiffres, le nombre de départs s’accentuaient… des reportages s’organisaient. Et puis aujourd’hui, c’est le grand silence. Personne ne parle plus et les Israéliens auront des revolvers à la ceinture pour se défendre s’ils se sentent menacés. « A Kiryat Ata, près de la ville de Haïfa, un juif israélien en a poignardé un autre devant un magasin Ikea, en le prenant pour un arabe, selon la police. » C’est bien la preuve du grotesque de la situation et c'est aussi le preuve que tout finira mal.

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :