Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

Nîmes qui se regarde...

Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

et Delon reste Delon ...

et Delon reste Delon ...

On a fait parler Alain Delon, on a posé des questions à Alain Delon et en général ce sont toujours les mêmes questions et l’homme de quatre-vingt ans donne les mêmes réponses. Il montre ainsi qu’il n’a pas perdu toute sa mémoire et qu’il vieillit plus ou moins bien. Alain Delon est un homme de droite, un homme de l’ordre, un coupeur de têtes. C’est dire si ce monsieur n’est pas à une incohérence près… Qu’aurait valu la tête d’Alain Delon sous un tel régime, dans quelle corbeille aurait-elle fini ? Il dit : j’ai connu le Général de Gaulle, c’était autre chose… Il ne précise pas et pour cause s’il était un des familiers. Je comprends qu’Alain Delon regrette cette époque, ces années 60 et ces débuts des années 70. On a d’ailleurs beaucoup entendu parler de lui pendant ces années-à. Et puis combien Marseille était accueillante alors, une des filles de la famille Guérini a écrit un livre de souvenirs et elle se souvenait bien d’Alain Delon et de ses visites au clan, il était alors au cœur du midi profond. Il était de ce « milieu » là, il s’y sentait parfaitement à l’aise. Ils étaient des hommes, des vrais… Cela devait le rassurer vraiment sur ses doutes identitaires. Il y a malgré tout de la part de certains journalistes un certain goût pour le sado-maso ou alors qu’on veuille bien m’expliquer pourquoi on met tant d’obstination à vouloir questionner un Delon, un Depardieu ou une Bardot ?

et Delon reste Delon ...
Print
Repost