Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

Nîmes qui se regarde...

Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

On joue au Poutine ...

com
On joue au Poutine ...

 

 

On nous l’avait bien dit, bien souligné… Nous allions assister au retour du grand maître Poutine. C’était inscrit dans les astres et il fallait suivre attentivement, phrase après phrase, mot après mot, le discours que ce sinistre personnage allait prononcer à la tribune de l’ONU. J’ai donc écouté et je l’ai fait en toute bonne foi, sans aucune arrière-pensée et je n’ai rien entendu. Une suite de clichés sur un débit de machine agricole. J'ai bien aimé sa leçon sur la démocratie. Pourtant on insistait il était redevenu le maître du jeu ! Sans trop nous dire de quel jeu on parlait et quand vraiment ce Poutine avait perdu la main. J’ai compris qu’il voulait comme jadis une coalition… Elle a bien fonctionné contre Hitler et à cette époque les alliés n’ont pas grimacé, ils avaient passé un contrat avec ce diable de Staline sans hésiter. On prend donc les mêmes et on recommence contre l’Etat Islamique, en guise de Staline nous aurons Assad et l’affaire est dans le sac. Il semble que certains ne soient pas de cet avis et ils ont bien raison. Je remarque que Monsieur Hollande qu’on disait isolé ne le soit pas de manière aussi évidente et pourtant… « ils » l’avaient dit, eux, les messagers des médias. Ce qui m’a plus le plus amusé dans cette affaire ? Quelques jours auparavant, un certain Dupont-Aignan – profession : gaulliste – avait fait le tour de nos télés (et pas une ne manquait à l’appel ) pour nous dire que comme on l’avait fait contre Hitler, on devait jouer à la grande coalition et s’allier à Assad pour combattre le terrorisme en Syrie. C’était la seule solution… Il est tout de même drôle de retrouver le même argument dans la bouche de Poutine. Comme si tous ces petits caniches de cirque allaient chercher leur mot d’ordre du côté de Moscou et on ose appeler son mouvement « debout la France » ! Mais c’est bien connu Monsieur Dupont-Aignan et tous ses sbires ont un grand sens de l’humour et un grand sens du ridicule. La France n'a rien à craindre, ils sont là pour la maintenir, ils sont souverains de leur bêtise. Debout la France, coucher le chien !

 

 


 

Print
Repost

Commenter cet article