Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

Nîmes qui se regarde...

Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

des trompettes qui jouent faux !

com
des trompettes qui jouent faux !

 

Il faut le reconnaître et le dire : combien sommes-nous à être français depuis des siècles ? De ces individus de France dont les origines se perdent dans les montagnes de Lozère, dans les villages d’Aveyron… ? Combien ont quitté leurs terres parce qu’elles ne pouvaient plus les nourrir pour l’ailleurs, pour un pays qui était aussi la France et qui un jour a cessé de l’être. Ils existent ces gens et ils ne portent pas de nom espagnol, italien, maltais ou polonais… mais ils ont un nom tout bêtement français et n’ont aucune prétention, aucun orgueil , aucune revendication territoriale. L’Histoire les a parfois cocufiés mais ils ont cessé -par lassitude – de jouer les victimes. Ils ont vieilli parce qu’ils n’avaient pas d’autre choix, ils ont parlé, ils ont écrit aussi mais qui pour les écouter au bon moment et quand il le fallait ? On a dit que ce n’était pas alors dans l’air du temps, que ce n’était pas l’histoire qu’il fallait entendre … que d’autres problèmes se posaient plus importants, plus actuels. La France a continué sa route… On a beaucoup entendu certains, on a su qu’ils étaient plus français que les autres, qu’ils avaient des droits et qu’ils n’hésiteraient pas à agir. Les français dont je parle au début de ces quelques lignes ont vite rejoint le troupeau sans grand bruit, sans trop se faire remarquer. Certains ont même oublié « un certain accent » pour ne pas gêner. Aujourd’hui, ils regardent, ils écoutent et n’ont pas une opinion bien marquée parce qu’ils savent qu’il faut toujours se méfier de l’Histoire et des hommes qui la font. Il faut se méfier des mots, des formules, des discours martiaux… Il faut se méfier des défilés, des fanfares et des injures. Il faut se méfier des trompettes qui jouent faux !

Avec le temps, ils ont appris à réfléchir et ne se souviennent plus de leur émotion… Ils sont libres !

 

Print
Repost

Commenter cet article