Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

Nîmes qui se regarde...

Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

chère Madame Merkel !

chère Madame Merkel !

Et donc il n’y aura pas d’accord sur cette affaire des migrants… Du moins pour l’instant, on attend les mauvais jours. Il va sans dire que le froid, la mer mauvaise peut aider à apporter des solutions. On compte aussi sur le changement climatique, qui peut savoir ? Il peut favoriser le compromis. 2015 aura été l’année de l’Allemagne, nous avons vécu un curieux feuilleton : Madame Merkel  a le don rare de la comédie. Nous l’avons vue dans le rôle de la mère fouettard et on parlait alors de la Grèce. Et puis changement de composition, changement d’éclairage nous nous retrouvons avec une femme qui parle d’humanisme, une façon de sainte laïque, qui ne se déplace plus que sur un nuage. Les couvertures de nos hebdomadaires ont changé la photo, plus de petite moustache mais une auréole ! On « louange », on admire … Quelle bonté d’âme ! Madame Merkel était prête pour accueillir dans son pays toute la misère du Moyen-Orient. Oui ce pays ne les abandonnerait pas mais les scénaristes de notre « plus belle l’Allemagne » ont ajouté un peu de suspense à leur œuvre. On va fermer les frontières… rien que pour voir, on va ajouter des contrôles au faciès, à la tête du client pour « corser » le tout, pour touiller l’Europe. Il est vrai qu’entre temps, nos amis germains ont réalisé que tous les migrants n’étaient pas ingénieurs, ouvriers spécialisés, informaticiens ou cardiologues… Non, certains étaient même totalement illettrés. Alors on s’est mis à compter parce que « chez ces gens -là on ne pense pas, on compte » comme dirait ce cher Brel et on a compris que la mise à niveau de tous ces bras, de tous ces corps allaient coûter un argent fou et en plus il fallait engager des professeurs de langue allemande… les retraités ne suffiraient pas. Alors il faut comprendre Madame Merkel et ses états d’âme… Ce n’est pas facile d’être une chancelière… c’est long à supporter surtout vers la fin.

(Ma voisine me dit que je ne comprends rien : Madame Merkel n’a été qu’un réveille-matin … peut-être mais j’ai du mal à l’imaginer en réveille-matin.)

 

 

Print
Repost