Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

Nîmes qui se regarde...

Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

Ces grecs sont pas raisonnables !

com
Ces grecs sont pas raisonnables !

On parle moins de la situation de la Grèce… Il est vrai que nos chers médias étaient privés de leurs images favorites : la longue file d’attente de « vieux grecs » devant les banques. Ces images semblaient avoir un sens pour eux, elles étaient un condensé de ce qu’il se passait dans ce pays. Ni plus ni moins ! Aujourd’hui les files d’attente ne sont pas constituées par des individus en mal de liquidés mais par des vacanciers groupés en bouchons et qui partent voir la mer, c’est l’actualité du jour et qu’on se rassure, elle est la même à quelques ustensiles près que celle de l’année dernière presque à la même époque.  Pour tenter de comprendre ce que devient la Grèce, il faut jouer avec sa curiosité, il faut aller à la galerie « je farfouille ». Les discussions continuent et elles ont gardé leur petite côté mascarade : « les discussions continueront en fait dans les prochains jours car des premiers obstacles sont déjà apparus et étaient au menu de la rencontre, vendredi 31 juillet au matin, entre les chefs de délégation des créanciers et le ministre grec des finances, Euclide Tsakalotos, accompagné pour l’occasion du ministre de l’économie et du développement, Georges Stathakis. Premier sujet de crispation : les projets de taxation du gouvernement grec. Les créanciers exigent notamment que l’impôt sur la solidarité soit ramené de 8 % à 6 % maximum pour les revenus supérieurs à 500 000 euros. Car, selon eux, cela encouragerait l’évasion fiscale… » Ce n’est pas beau comme logique ? La Grèce doit faire des économies, elle doit réformer son administration fiscale, augmenter la TVA, freiner les retraites et plus encore mais… attention aux riches, attention à ne pas trop les taxer… Que fait un riche « opprimé » ?, un riche qu’on maltraite ? Il dépose ses œufs dans un autre panier parce qu’il en a les moyens et qu’il sait s’exprimer en anglais ou en allemand. Vous avez que nos experts européens ont bien du mal avec ces grecs qui n’ont aucune logique. Quand comprendront-ils que l’essentiel de leur projet doit reposer  dans le changement du régime des retraites. Il faut accélérer la suppression des retraites anticipées ou la suppression d’une prime spéciale aux faibles retraites (l’EKAS). Les créanciers aimeraient aussi raccourcir le délai de la mise en place du départ à la retraite à 67 ans (le précédent gouvernement s’était fixé comme horizon l’année 2022). Voilà de vraies mesures bien carrées, bien dans le ton mais vouloir taxer les riches et à quel taux mais c’est que cela deviendrait indécent à force. Enfin, il faudrait que ces grecs aillent voir ce qu’il se passe chez leurs voisins, qu’ils redeviennent raisonnables !

Print
Repost

Commenter cet article