Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

Nîmes qui se regarde...

Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

nos bons éleveurs !

com
nos bons éleveurs !

Je n’ai pas grand-chose à dire à ces éleveurs mais tout compte fait et si je comprends bien tous ces messieurs n’ont qu’une ambition : devenir fonctionnaires. Avoir des revenus réguliers, tuer à perte, polluer l’air de rien et avoir des dettes à la consommation comme tout français qui se respecte et pourquoi pas partir en vacances quelques jours en Grèce pour aller voir comment ils se débrouillent avec leurs chèvres. Hier nous avons eu – comme d’habitude – le grand jeu sur nos petites chaînes d’information : le fil rouge comme ils disent était de suivre les réunions d’agriculteurs au bord des routes, sur les barrages et de les écouter. Un genre de « stop ou encore » comme une ancienne émission de radio mais distrayante celle-là. Nos médias font de la politique, on commence à le savoir. Ils n’informent plus, ils donnent leur avis. Nous avons donc de braves gens éloignés de toute violence, travailleurs de toute éternité, collaborateurs à l’occasion et qui exigent… qui demandent des prix plus élevés. Ils nuisent à la circulation des personnes et des biens mais qu’importe ils le font avec tant de sympathie. Nous n’avons pas ici d’interviews d’individus mécontents mais des personnages tous aussi indulgents les uns que les autres. Oublions la règle que se sont donnée tous ces médias lorsqu’apparaît la moindre grève dans les services publics… Je pense à la SNCF en particulier mais passons, on vous dira qu’ils sont là pour donner un sens au réel. Que le français est ainsi : il a de la sympathie pour ces agriculteurs, c’est inné. Dans tout français repose un paysan qui s’ignore. Je veux bien… mais « le deux poids deux mesures » commence sérieusement à me fatiguer.

(A ce propos, il me revient en mémoire cette opinion attribuée au Général : « les français sont des veaux … » Il n’a pas semble-t-il précisé leur juste prix mais enfin… laissons courir l’imagination)

 

« Nous vivons une nouvelle fois, dans une répétitivité facilitée par le déchaînement des moulins à brouhahas de l’information en continu, un déluge d’"expertises" idéologiquement biaisées et insincères fondées, selon la loi du genre, sur des lectures systématiquement sélectives et polémiques du réel. De quoi tourner en bourrique ! »

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article