Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

Nîmes qui se regarde...

Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

la fin d'un tour !

com
la fin d'un tour !

Le tour de France est fini… Nous avons eu droit comme toujours, une éternité qui dure depuis quarante ans et que personne ne remet en cause : à l’arrivée sur les Champs – Elysées. On pourrait peut-être imaginer autre chose, inventer -si ce mot n’est pas une injure – une arrivée dans une autre grande ville de France. Paris serait un lieu d’arrivée parmi d’autres. Et chaque année, on changerait le lieu d’arrivée, on le fait bien pour les villes de départ. On a même vu le tour de France partir de villes étrangères… et là on frôle le ridicule mais motus ! Je ne veux pas être d’une mauvaise foi totale mais il faut bien l’avouer malgré tout, le tour cette année a été « d’un emmerdement » sans pareil. On ne s’est guère amusé sur la route, les jours filaient et se ressemblaient étrangement. Seules les nombreuses chutes pouvaient tenter de nous sortir d’une torpeur vite installée. La chaleur aidant, on tombait vite dans un rien de sieste. Ce tour a été une gigantesque sieste et je crois même que nos commentateurs en cabine en convenaient. Le tour a eu un maillot jaune, il paraît que la tradition donne à celui qui porte ce titre le droit et le devoir d’animer la course. De montrer aux yeux des spectateurs qu’il est bien le chef du « troupeau », qu’il est là pour donner de l’impulsion, de la flamboyance, du panache. Pour oser ! J’ai été certainement un grand distrait parce que je n’ai rien vu. Sur le bord de la route, beaucoup de monde qui se sentait l’obligation de faire du spectacle, de donner un peu de vie à ce long convoi mortuaire. Nous avions et c’est tant mieux un public en vie… et non pas des automates programmés à la minute. Il serait temps de revoir la conception de cette course, d’y introduire un rien de courtoisie, d’élégance et de redonner un sens à ce tour qui s’appelle encore tour de France aux dernières nouvelles.

 (Pourquoi ne pas imaginer Paris en ville étape et la choisir pour un 14 juillet... Il me semble que ce n'est si idiot que cela)

Print
Repost

Commenter cet article