Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

Nîmes qui se regarde...

Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

l'Europe seul avenir !

com
l'Europe seul avenir !

« Au départ, il y a le triple constat largement partagé d’une Grèce victime de ses bienfaiteurs européens. La Grèce a bénéficié à partir de 1981 de transferts équivalents à 4 points du PIB de la part des institutions européennes, elle a bénéficié ensuite de taux d’intérêt exceptionnellement bas avec l’entrée dans l’Eurozone. Loin de bâtir une économie productive, elle a gaspillé avec constance les aides reçues, elle a mis en place un état clientéliste au service d’une économie de consommation dopée par l’argent public. Elle s’est transformée en économie de rente, dépendant pour son financement de la fluidité des flux financiers entre le nord et le sud de l’Europe. Après avoir atteint un double déficit de balance courante et de finances publiques de 15% du PIB, la Grèce privée d’un accès aux marchés, fait appel à ses partenaires européens qui mettent en place un premier plan d’ajustement structurel. » Elie Cohen

A défaut de résoudre le problème grec, espérons que cette crise donnera aux pays européens et à ses dirigeants l’envie de changer les institutions, les règlements… les jugements à l’emporte-pièce, remettra le parlement au centre de tout. Servir l’Europe et rien que l’Europe en tant que député est une tâche à plein temps pas une place de substitution, une façon de se garder en réserve lorsqu’on n’a pas su se faire élire député d’un quelconque parlement national. On est bien payé, on a des avantages et les risques de ne pas se faire réélire sont assez minces. On a inventé le terme de souverainiste et Jean-Pierre Chevènement en a le brevet. On sait bien aujourd’hui comme hier que ce nationalisme est rance et qu’il a été le lit de nombreuses guerres. « Armons-nous et partez ! » était une idée « philosophique » qu’on pratiquait aisément dans certains milieux. Est-il si difficile de croire à l’idée même d’une Europe unie sur l’essentiel, de croire que c’est la seule qui donnera à nos petits pays un espoir d’avenir ? Est-il si difficile d’être sérieux et compétent tout en se voulant optimiste  et de bonne foi.

(Il semble que le bon gros et gras touriste français se précipite en Grèce… On compte une augmentation de 19%. Mais ce tourisme est une œuvre, il faut les attendre se justifier : ils y vont pour aider les Grecs ! N’ayons pas de mauvaises pensées. On ne se rend pas en Grèce comme au zoo, mais non … Je n’ai jamais aimé ce tourisme bête et méchant, ici encore moins. Trop d’hypocrisie !)

 

Print
Repost

Commenter cet article