Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

Nîmes qui se regarde...

Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

islamisme, totalitarisme ...

com
islamisme, totalitarisme ...

Un texte intéressant de Pierre-André Taguieff qui associe l’islamisme à une forme vulgaire d’un totalitarisme de plus. Nazisme, communisme… aujourd’hui islamisme. « Auteur d’un roman démystificateur paru en janvier 2008, LE VILLAGE DE L’Allemand, le grand romancier algérien Boualem Sansal, algérien et témoin du « régime national-islamiste » et témoin scrupuleux de la montée de l’islamisme, esquisse avec rigueur une comparaison entre le régime nazi et les dictatures-nationalistes contemporaines, où l’on retrouve bien des traits classiques du totalitarisme hitlérien. Boualem Sansal n’hésite pas à déclarer que « la frontière entre islamisme et nazisme est mince ». Le projet explicite des islamistes radicaux étant de détruire la démocratie libérale/pluraliste qu’ils dénoncent comme la plus détestable invention de l’Occident « décadent », ce qui rappelle fortement le discours des leaders fascistes et nazis. (…) Des années 1920 aux années 1940, avant la création de l’Etat d’Israël, la haine des Arabes nationalistes contre les juifs étaient d’autant plus grande qu’ils percevaient les juifs de Palestine comme une population étrangère établie par les Britanniques. La haine anti-juive était attisée par le Grand Mufti de Jérusalem, Haj Amin al-Husseini, leader arabo-musulman… Peu après sa nomination à cette charge en 1921, paraissait la première traduction arabe des « Protocoles des Sages de Sion ». Organisateur de pogroms en août 1929 et dans les années 1936-1939, décidé à lancer le jihad contre les juifs et admirateur d’Hitler, il donna ses services à la propagande nazie, incitant les Arabes et plus largement les musulmans à s’engager du côté de l’axe durant la Seconde Guerre mondiale. Après s’être installé à Berlin en novembre 1941, il s’est employé à donner l’exemple d’une collaboration arabo-musulman active : Le Grand Mufti est ainsi intervenu dans la création de la division de Waffen-SS « Handschar », composée principalement de musulmans bosniaques. (…) Dans l’islamisme radical, on trouve un équivalent de la dialectique nazie articulant la paranoïa conspirationniste, la guerre totale, l’anéantissement de l’ennemi absolu et la rédemption rendue possible par le massacre des IMPURS. »

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article