Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

Nîmes qui se regarde...

Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

un documentaire sur la chaîne "Histoire" ...

com
un documentaire sur la chaîne "Histoire" ...

« En décembre  2014, un fonctionnaire allemand révélait que l'ancien officier SS Alois Brunner, condamné par contumace pour crimes contre l'humanité par la France, était mort à Damas en  2010. Cette révélation a mis en lumière les complicités dont bénéficia le bras droit d'Adolf Eichmann. Qu'il s'agisse de la Syrie, qui s'offrit dès 1948 comme une terre d'asile pour de nombreux criminels nazis ; ou, plus étonnant, du gouvernement ouest-allemand, qui fit preuve d'une certaine mansuétude à l'égard des anciens serviteurs du IIIe  Reich. Complicités et protections, sur lesquelles Géraldine Schwarz revient avec force documents et témoignages inédits, au fil d'une enquête aussi édifiante qu'éclairante sur la filière moyen-orientale. Moins connue que celle qui permit à Klaus Barbie, Adolf Eichmann ou Josef Mengele de se réfugier en Amérique du Sud, cette piste usa des mêmes appuis religieux à Rome pour se structurer, sous le regard " protecteur " du Vatican. Vont en bénéficier Walter Rauff qui organisa le déploiement des camions à gaz en Europe de l'Est, mais aussi Gustav Wagner et Franz Stangl, chefs des camps d'extermination de Sobibor et de Treblinka. Ainsi qu'une cinquantaine d'officiers nazis que la Syrie, fraîchement indépendante, recrute en  1948 pour réorganiser son armée et ses services de renseignement. Géraldine Schwarz rappelle utilement les liens entretenus, notamment par l'entremise du grand mufti de Jérusalem, entre les pays arabes et le régime hitlérien durant la seconde guerre mondiale, ainsi que les opérations de propagande menées par les Allemands, propagande sur le terreau de laquelle fleurira l'antisémitisme. »

Christine Rousseau (Le Monde)

- Jeudi 7 à 20 heures 45.

Print
Repost

Commenter cet article