Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

Nîmes qui se regarde...

Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

ils nous veulent que du bien !

com
ils nous veulent que du bien !

Notre bonne société a des idées fixes… En ce moment, elle veut laver plus blanc et donc elle s’imagine façon lessive dans un sketch à la Coluche. On veut des enzymes gloutons qui viendraient à bout de la saleté et qui laveraient plus blanc que blanc. Nous en sommes à découvrir des pédophiles un peu partout et la France ne fait pas exception à la règle il suffit de lire le rapport de la police britannique qui enquête sur 1433 personnes soupçonnées d'abus sexuels sur des enfants et sur plusieurs décennies, dont 261 «personnalités en vue» de la politique, des médias ou du cinéma. Hausse de 71% de signalements en trois ans. « Des chiffres «stupéfiants», selon le responsable du NSPCC, Jon Brown, qui montrent que la pédophilie «pénètre toutes les strates de la société». Le nombre de signalements d'abus atteindrait, cette année 116.000, en augmentation de 71% par rapport à 2012. » Pour illustrer cette idée fixe, louable en vérité. Ce n’est pas digne d’être pédophile, c’est pas beau mais pourquoi avoir attendu si longtemps pour prendre - si j’ose dire- ce vice au sérieux. En France, on nous rejoue le procès Outreau en plus petit. On convoque un Acquitté de 2005 : Daniel Legrand et on le rejuge depuis ce mardi pour des viols présumés sur les quatre enfants du couple Delay-Badaoui alors qu'il était mineur. Il risque malgré tout vingt de prison, une paille. Pourquoi maintenant…Que signifie réellement ce procès ? Il est bien difficile de reconstituer un puzzle dont on a égaré toutes les pièces. Mais la justice française est bonne mère et elle ne lésine pas sur les frais occasionnés. Cette justice n’est pas économe, on l’a bien vu lors du procès foutraque de Lille autour de la personnalité de DSK. Dites-moi si ce procès a servi à quelque chose et pourtant nos chers médias étaient bien là et voulaient du bien saignant, du bien baveux mais plouf… malgré les trois juges d’instruction « le pet » fut foireux. Oui, je sais bien que derrière toute cette agitation frénétique : « halte au pédophile, redonnons de la pureté à nos têtes blondes ! » se cachent bien des associations plus ou moins vaseuses et qui nous veulent que du bien. Du bien ?... le mot me semble un peu fort parce que je n’en suis pas si sûr et qu’il finira par me donner des angoisses.

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article