Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

Nîmes qui se regarde...

Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

scène de famille !

com
scène de famille !

Dans sa fameuse interview, Jean-Marie Le Pen dit que lui est français depuis mille ans alors que Monsieur Valls ne l’est que depuis trente ans. On peut sourire d’une telle remarque : Monsieur Le Pen avait-il besoin de souligner son âge ? On voit bien à sa démarche plus qu’hésitante qu’il n’est plus de première jeunesse… mais ne nous arrêtons pas à son physique qui est le simple résultat d’un amour instinctif pour les jeux de plein air mais à ses propos qui eux par contre, semblent inaltérables. Ses idées sont toujours les mêmes, elles tournent en rond, elles n’ont pas d’âge… Je me souviens d’un homme politique plus jeune qui ressemblait vaguement au Jean-Marie Le Pen d’aujourd’hui mais avec un bandeau sur l’œil en plus et qui disait les mêmes mots et qui parlait aussi de Pétain et surtout de lui et de ses combats, de ses campagnes héroïques d’Indochine, d’Algérie… Il se mettait bien sûr « en vedette » lui le breton qui aimait tant la voile tout autant que la vapeur. A l’époque, il ne faisait pas tous les jours la Une de l’actualité, il n’était pas invité à débattre dans les couloirs de l’actualité. On ménageait ses interventions. Aujourd’hui, la moindre de ses galipettes fait l’actualité, on ne parle que de lui et de ses rapports avec sa fille. Je sais qu’en politique lorsqu’on a vraiment gagné une élection, lorsqu’on est vraiment devenu le premier parti de France… On se met alors à parler plus bas, on la joue collectif, unis… un même corps dans une même lutte. Aucune tête ne dépasse plus des rangs pendant un certain temps, on prend le sens de ses responsabilités. On est une famille au service d’un pays… Sauf que là on a des problèmes de table, l’intendance ne suit pas, on joue les offensés. On tombe dans le vaudeville, le mauvais théâtre de boulevard : il y a encore un vieux dans le placard !

Print
Repost

Commenter cet article