Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

Nîmes qui se regarde...

Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

deux petits tours ...

com
deux petits tours ...

Ils sont venus, les deux responsables allemands de la Lufthansa. L’air de rien même si on sentait bien qu’ils n’allaient pas s’attarder sur les lieux. Des envoyés spéciaux appelés plus vulgairement journalistes attendaient une conférence de presse, un temps pour poser des questions sur les méthodes de la compagnie aérienne, comment suivaient-ils la santé mentale de leur personnel volant ? Et autres arguments. Mais rien ne vint, une simple déclaration… Ils étaient émus blablabla, ils partageaient la peine des familles et ils remerciaient ceux qui s’étaient tapés tout le boulot. Leur discours était en anglais… pourquoi l’anglais et pas l’allemand. Comme si parler l’anglais pouvait les tenir légèrement à distance, leur servir de cache-sexe. Un mot ou deux en français pour terminer… On leur avait dit qu’il le fallait que, malgré tout, les français avaient fait du bon travail. Alors, une obligation s’imposait. C’était plus poli et un allemand sait être poli quand c’est l’usage. Un petit tour, quelques saluts et on embarque pour ailleurs. Il n’y avait plus rien à voir et plus rien à entendre. On dit que la Lufthansa est la fierté du peuple allemand, une compagnie si sérieuse qu’elle est la première d’Europe. On le sait, les commentateurs qui se sont répandus sur nos médias l’ont dit et redit. Il est vrai que pour la plupart nous restions en famille : ils avaient été ou étaient plus ou moins commandants de bord. On ne pouvait donc pas ouvertement remettre en cause les méthodes de cette compagnie sans toucher à l’organisation et aux méthodes de travail des petites sœurs, de celles qui se partagent avec elle le ciel européen.

(J’ai noté cette curieuse annotation : « Selon James Healy-Pratt, avocat spécialisé dans les crashs aériens interrogé par CNN, ce sont bien les Américains qui devraient recevoir les sommes les plus importantes, de l'ordre de 4,5 millions de dollars par victime. En revanche, les familles des 70 victimes allemandes devraient recevoir les plus petites sommes, à cause d'un système juridique qui "décourage les contentieux et est très strict lorsqu'il s'agit de fixer la valeur d'une vie humaine", ajoute CNN. » Le système allemand est donc très strict lorsqu’il s’agit de fixer la valeur d’une vie humaine, comme c’est curieux… et comme si on pouvait encore avoir certains doutes.)

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article