Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

Nîmes qui se regarde...

Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

un peu court comme idéal ....

com
un peu court comme idéal ....

Je parlais de formules, j’allais oublier la plus belle : « la France est touchée au cœur ! » Nous l’avons entendue hier… Une de plus et on peut à loisir en rajouter et allumer des bougies. Hier, trois sportifs sont morts de la façon la plus idiote : de la rencontre de deux hélicoptères, à quelques mètres de leur point de départ. Saura-t-on un jour la vérité ? C’est à suivre puisqu’on vous dit que toutes les conditions de sécurité étaient assurées. On cite quelques déclarations ici ou là qui apportent certaines nuances mais enfin… la télé-réalité n’a pas encore dit son dernier mort et la liste s’allonge entre ceux qui meurent d’une crise cardiaque, qui se suicident, qui deviennent alcooliques, qui tuent, qui disparaissent dans leur graisse et les autres qui ne disparaissent que des radars… l’aventure, c’est l’aventure ! Mais oui… Il faut y croire, nous sommes tous des héros et forcément lorsque des héros meurent dans des conditions aussi méprisables on pleure, on se lamente. Un héros qui meurt en pleine action, en plein effort, les yeux bandés et qu’on filme mais c’est beau et cela devient un programme de télévision mais là… c’est presque vulgaire : ces deux jouets qui se heurtent et chute(Une question idiote : les candidats avaient-ils les yeux bandés dans l’appareil volant ? Si oui, une simple consolation un peu niaise : ainsi ils n’auront pas vu venir la mort.)nt dans le vide. Je l’ai dit et je le répète : vive la télévision aux petits bras, un sou est un sou et on encaisse, d’autres finissent plus banalement dans une caisse en bois d’Argentine. Qu’allait donc faire Madame Florence Arthaud dans « cette galère » ? Il paraît que ces sportifs faisaient rêver parce que nous aurions voulu vivre la même vie, participer à la même aventure. L’argument est faible… pour ne pas dire idiot. Non, la vie de ces trois individus ne me dit rien et leurs pauvres morts encore moins. Oui, mourir éclatés en plein ciel dArgentine me semble un peu court comme idéal.

(Une question idiote : les candidats avaient-ils les yeux bandés dans l’appareil volant ? Si oui, une simple consolation un peu niaise : ainsi ils n’auront pas vu venir la mort. Maigre consolation.)

 

« (…) Du fait de l'illégalité de ces conditions de tournage, les sociétés de production de ces émissions ont été condamnées à plus de trois cents reprises, et notamment pour manquement délibéré aux obligations de sécurité et violation manifeste des droits les plus élémentaires des participants. Pour l'ensemble des sociétés de production, comme ALP (Adventure Line Production) qui produit notamment Koh-Lanta, Fort Boyard et Dropped, la principale contrainte c'est le temps, qu'elles tentent de réduire au maximum en intensifiant les journées de tournage. Plus le tournage se fait vite, plus elles économisent de l'argent. Plus il dure, plus cela coûte cher car chaque journée représente des dizaines de milliers d'euros, voire des centaines de milliers d'euros. Cette donnée a donc forcément un impact sur la sécurité, non seulement sur celle des candidats mais de toutes les personnes qui participent à l'enregistrement de ces émissions dites de téléréalité. »

Propos de l’avocat de la famille de Gérald Badin mort pendant le tournage de Koh-Lanta.

Print
Repost

Commenter cet article