Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

Nîmes qui se regarde...

Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

mais oui, un allemand !

com
mais oui, un allemand !

Faut-il en rire ou en pleurer ? La question se pose mais qui peut y répondre ? Il y a quelques jours, un avion a été avalé par une montagne, c’était dans le pays de Giono. Un pays rude au paysage magnifique mais impitoyable aux faiblesses humaines. La montagne a digéré cet engin volant et n’a laissé aux sauveteurs que des déchets du repas. Le travail de ces hommes, de ces enquêteurs est admirable et courageux. Pendant quelques heures et comme toujours, nous avons eu droit aux avis des spécialistes… de ces vieux commandants de bord à la retraite venus donner leurs idées, leur avis. On a bien tourné, on a bien changé de cap, on sentait bien une certaine gêne… L’ennui mécanique aurait été plus facile à expliquer aux familles et plus rassurant, allez-donc savoir pourquoi. Mais c’est ainsi. Par manque de chance, on parle aujourd’hui de la folie suicidaire d’un jeune pilote et qui porte un nom bien allemand. C’est la stupéfaction ! Ce jeune allemand aurait été malade, suivi médicalement. Et on parle de psychiatrie… Le mot est lancé et le peuple allemand n’en revient pas. Comment cela peut-il être ? Cet homme aurait eu un nom à consonance étrangère, turque par exemple ou même française pourquoi pas ou italienne ou grecque… je suis sûr que la réaction n’aurait pas été la même, plus atténuée peut-être, plus raisonnable. Mais comment un jeune allemand peut-il envoyer à la mort 149 passagers ? On n’a jamais vu cela et dans cette si belle compagnie d’aviation, cette si sérieuse compagnie. Les allemands ont toujours été très attachés à leurs engins volants, il suffit de poser la question aux quelques vieux anglais qui ont encore la force de se souvenir ou aux vieux pilotes polonais… Les allemands ont toujours aimé « s’envoyer en l’air », c’est ainsi et l’Histoire ne me contredira pas. Il y a parfois des chutes, cela arrive même pour des allemands et il arrive même que des allemands perdent parfois le fil de la raison… et on ramasse alors les miettes… comme toujours dans ces cas là. Mais oui, c’était un allemand… ! Un allemand au dessus de tous soupçons en somme, la preuve ? Il pratiquait le jogging.

 Muss es sein ? es muss sein !

Print
Repost

Commenter cet article