Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

Nîmes qui se regarde...

Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

l'invité de Monsieur Bourdin ...

com
l'invité de Monsieur Bourdin ...

Le journaliste de BFM Jean-Jacques Bourdin officie tous les matins. Je le regarde parfois pour des raisons peu honorables, tout simplement pour m’amuser un peu. J’aime ses grimaces, on sent bien son jeu de scène, on devine ses effets… sa fausse indignation, le ton qu’il prend pour interpeller son invité. Il est notre justicier, il est la voix du peuple… et ma foi, il suffirait d’une musique d’Ennio Morricone pour se retrouver dans une scène d’un film de Sergio Leone. Le physique de Bourdin convient même à ce genre de cinéma. Ce n’est pas ici faire injure à Monsieur Bourdin que de reconnaître qu’il fait du cinéma. Aujourd’hui, il nous a présenté un élu de terrain, le maire de Sevran. Un jeune homme de 45 ans qui allait nous dire la réalité vraie d’une ville française. Il devait savoir comment faire pour résoudre les problèmes de la société française et éviter de voir un jour Marine Le Pen devenir président de la République. Parce que tout finalement ramène à cette supposition qui est pour moi fallacieuse : si on ne fait pas ce que je dis, c’est le FN qui gagnera. Tous et toutes en passent par là, c’est l’argument à la mode, le fin du fin de la pensée politique actuelle. Et donc j’ai écouté Monsieur Stéphane Gatignon maire écologiste de Sevran. Les solutions restent vagues, il les sait mais il en garde le secret. Bien sûr, comme tout un chacun… j’ai voulu savoir qui était cet homme, ce juste. Je me suis donc précipité sur internet et j’ai lu qu’il avait appartenu dans sa prime jeunesse au parti communiste et le voilà donc maintenant écologiste. Je n’ai pas trop approfondi le lien, d’ailleurs le fallait-il ? J’ai appris aussi qu’ « Un rapport publié le 28 mars 2012 par la Cour régionale des comptes Île-de-France tout en reconnaissant la perte importante de recettes fiscales rencontrées par la ville due à sa désindustrialisation juge très sévèrement la gestion de la commune, notant en particulier « des charges de fonctionnement importantes et non maîtrisées », « le non-respect des dispositions législatives dans la création de postes de développeurs territoriaux », et concernant le volet social de la politique de la ville, « un projet trop vaste, sans réel pilotage et sans évaluation pertinente ». D'autres observateurs suivant les résultats de ce rapport posent ouvertement la question de la qualité de la gestion de la ville. » Là, j’ai été plus qu’étonné… Monsieur Bourdin avait-il choisi « le politique » qu’il convenait pour nous parler des difficultés des villes françaises ? Bof, aller donc savoir. Monsieur Gatignon a un physique agréable façon Montebourg en plus élancé, en plus mince… Il prend bien la lumière du studio, que demander de plus ?

Print
Repost

Commenter cet article