Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

Nîmes qui se regarde...

Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

Maître Poutine ...

com
Maître Poutine ...

On le sait bien, Monsieur Poutine n’est pas un fervent admirateur de Lénine… a-t-il d’ailleurs lu Karl Marx ? Que lui importe cette période historique. Il se veut être dans l’histoire de la Russie comme un autre Tsar, comme le successeur à la fois de Staline et de Nicolas II. L’un était un Tsar « rouge », l’autre se prétendait « banc », lui Poutine n’a que du gris pour colorer son action politique et c’est en cela qu’il peut être un homme dangereux. Staline était antisémite, rien ne peut aujourd’hui contredire cette affirmation. Il fallait opérer un repli sur les valeurs traditionnelles du peuple russe en extirpant de la culture tout ce qui est occidental ou étranger. C’est-à-dire dans le langage de l’époque, « cosmopolite ». « Cet effort de purification culturelle s’accompagne d’une campagne contre les nationalismes, à l’exception du nationalisme grand-russe évidemment. » Le langage de Monsieur Poutine est-il si différend ? La Russie a-t-elle vraiment évolué, l’état d’esprit des instances dirigeantes se distinguent-elles vraiment de la démarche qu’affichait le petit père des peuples. Poutine a l’âme d’un croisé, il est le défenseur des dernières valeurs de la civilisation « blanche » et le pape véritable de la vraie religion. Son obsession l’Islamisme. Il sait qu’au sein même de sa fédération, rien n’est simple et tout est contradictoire. Des bombes à retardement sont dispersées au quatre vents et ne demandent qu’à exploser. Des peuples de sa fédération ont très peu de liens avec les valeurs slaves dont il s’est fait le champion. Monsieur Poutine a des certitudes… Il défend comme les autres, comme ceux qui l’ont précédé, son clan, ces boyards du Kremlin qui ont vraiment le pouvoir et qui, pour le moment, se sentent défendus par leur champion. Viennent les grandes difficultés économiques (on en prend le chemin) et on pourra savoir si ces messieurs persistent et signent pour un nouveau bail.

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article