Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

Nîmes qui se regarde...

Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

historique qu'ils disent...

com
historique qu'ils disent...

Les dimanches sont durs à remplir pour nos chères chaînes d’information… Comment le faire sans dépenser trop et sans trop de risques. C’est dur ! Tous les dimanches, 4 millions de français ne défilent pas dans les rues de leurs villes avec pour simple slogan : « je suis Charly ». Hier nous avions donc le vote de la Grèce, un vote historique comme ils disent mais aujourd’hui, on le sait, tout événement est historique ou alors pourquoi en parler. Le problème est : historique pour qui et par rapport à quoi. On ne sait pas trop. Le vote, à n’en pas douter, le sera moins dans les jours qui suivent mais ceci est une autre « histoire » qui, elle, serait plus historique mais alors il faudra compter le nombre de cocus laissés sur le bord de la route et qui regardent passer la caravane. Ira-t-on leur tendre un micro ? Rien n’est moins sûr. Le résultat ne laissait place à aucune surprise, on le connaissait depuis des mois… Les sondages avaient voté. Ce ne sont que des somnambules que nous avons vus hier. Ils votaient comme on leur demandait de voter. La surprise était absente aussi pour tous les organes financiers en place et qui avaient eu tout le loisir de garantir leurs arrières pour ne pas dire leurs arriérés. Mélenchon a parlé de « printemps de l’Europe »… la formule ne signifie plus grand-chose surtout lorsqu’on se permet de l’associer au fameux « printemps arabe »… beaucoup de mots, de promesses pour un résultat plus que décevant mais Monsieur Mélenchon n’est pas regardant et mélange assez aisément son pauvre destin personnel avec celui dont il se dit le seul et digne représentant, je veux parler du « peuple »… ce concept aux contours indéterminés.

(Demain sera plus historique qu’aujourd’hui, on se souviendra de la découverte des premiers camps de concentration. Certes, on a longtemps hésité sur les mots dans cette triste affaire et les survivants aujourd’hui peuvent enfin parler et il semble qu’on les écoute, il était temps !)

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article