Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

Nîmes qui se regarde...

Mon actualité ? regarder vivre une ville, actrice d'un monde qui se fait ou se défait.

des médias responsables ?

com
des médias responsables ?

Je n’ai jamais cessé de penser que les médias devraient avant toute chose balayer devant leur porte. La formule peut sembler vulgaire mais pour moi elle a un sens : celui de les ramener à leurs responsabilités. Nous vivons – le mot est presque ridicule – des temps de grande confusion, des sociétés ne savent plus comment se tenir debout, la violence est de plus en plus présente et elle semble de plus en plus proche surtout : elle se matérialise sous nos yeux, on peut la toucher, la montrer en tendant le bras. Les médias ont le devoir de ne pas ajouter leur confusion, leurs négligences au bazar ambiant. Le devoir de hiérarchiser l’information, de ne pas croire qu’un fait divers puisse être nécessairement un fait de société. Et puis avoir assez d’esprit critique pour se prévaloir d’un peu de bon sens. Un exemple… Nous assistons au retour du jeune malien dans son pays d’origine, celui qui a caché des français dans une chambre froide. Il revient au pays et on lui consacre des reportages avec cette conclusion donnée par nos commentateurs. Il ira se reposer dans son village natal à la fin de sa tournée malienne. Je comprends bien, moi qui ne suis pas malin, que devenir français n’est pas une sinécure : du repos s’impose forcément. On a  bien besoin de repos… après un choc si violent ! Est-il suivi par une cellule psychologique ? On peut se poser toutes les questions et même les plus absurdes. Un enfant de huit ans a été interrogé par des policiers. Il était accompagné par son père. On voulait comprendre son attitude et pourquoi il avait tant voulu se distinguer de ses petits camarades. Où est donc « le scandale » ? Chez ceux qui n’ont jamais fréquenté les enfants de cet âge et qui n’ont pas encore compris que « le petit prince » est une création essentiellement littéraire. Je donne ici deux exemples mais… on peut s’amuser à prendre des notes, à regarder leurs images… et on prendra vite conscience qu’il faut de temps en temps aller prendre l'air et sortir de sa roue à hamster. Trouver le ridicule et le dénoncer ! Comme en écho, l'opinion d'une représentante des parents qui dit bien ce que peut avoir de nuisible dans une société fatiguée le rôle des Chaînes d'Information et leur course à l'audience :

« Vous parlez d'emballement médiatique.

Pourquoi? En lisant certains articles ou en regardant les chaînes d'information, on a l'impression que le directeur et l'enseignant se sont très mal comportés vis-à-vis du petit garçon et de son papa, certains accusant l'école de racisme. C'est très injuste. Le directeur de cette école est quelqu'un de très bien. Il peut sembler un peu bourru parfois, mais c'est un "gros nounours", très impliqué auprès des enfants. Il connaît bien le quartier, il est en poste ici depuis une dizaine d'années, et l'équipe enseignante autour de lui est très soudée. Tellement soudée que quand l'année dernière, on nous a annoncé que l'école sortait de l'éducation prioritaire et allait perdre des moyens éducatifs, l'équipe enseignante s'est battue pour garder ce label, car nous sommes dans un quartier très populaire, où la grande majorité des familles est d'origine étrangère. Finalement, les enseignants ont réussi à obtenir le maintien de l'école dans l'Éducation prioritaire. Les enseignants se sont battus pour les enfants, et maintenant voilà que cette affaire leur tombe dessus? Par ailleurs je pense que l'avocat de la famille met de l'huile sur le feu à chaque fois qu'il parle aux journalistes -par exemple, il prétend que le petit garçon a été agressé verbalement par le directeur alors qu'il jouait dans le bac à sable, sauf qu'il n'y a pas de bac à sable dans cette école... Au-delà de ce détail, l'avocat aurait dû se renseigner un peu mieux sur le contexte de cette affaire. » (Voir dans l'Express)

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article